Brassicacées

Dernier ajout : 24 juillet 2015.

Derniers articles

Brassicaceae discrète en plein soleil

Lepidium didymum L. Passerage didyme

sur un chemin agricole frequenté

Vendredi 24 juillet 2015, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Sur le chemin agricole très fréquenté (ornières, nids de poule etc…), très exposée à l’écrasement, rampe une petite plante qui peut ressembler à une petite euphorbe ou bien à une renouée minuscule et même à un alyssum un peu meurtri par le charroi ; l’œil est attiré par de nombreuses rangées d’articles à l’apparence globuleuse, vertes qui à l’examen rapproché se révèlent silicules doubles en forme de cœur séparées par une dépression marquée ; l’enveloppe est légèrement ponctuée, crispée ; les fleurs sont très (...) Lire la suite »

Une histoire

Erophila verna subsp. praecox La drave précoce

de poils, suite...

Samedi 6 avril 2013, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Ces deux draves ( printanière et précoce) amoureuses du printemps sont chez nous en fleur simultanément (encore en fleur actuellement). Elles se ressemblent fortement mais grâce aux poils couvrant les feuilles on peut les distinguer ; ; les silicules sont plutôt arrondies. Notre précoce contrairement à la printanière n’a que des poils simples (loupe ! ) Ici on peut comparer les 2 Draves. (...) Lire la suite »

Une question

Erophila verna subsp. verna la drave printanière

de poils

Jeudi 4 avril 2013, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Toujours modestes dans leur taille (une dizaine de cm) mais parfois très nombreuses dans leurs stations bien éclairées, chemins ou bord des chemins, pelouses sèches etc…On les remarquera encore pendant quelques jours. En agrandissant on voit bien sur les bords (notamment à gauche) des tiges les poils composés. Siliques plutôt allongées. Tige seule ou divisée depuis la rosette basale composée de feuilles non pétiolées, parfois avec quelques dents, poilues ; cette dernière caractéristique permet de la (...) Lire la suite »

Draba muralis L. la drave des murs

Dimanche 31 mars 2013, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

La drave des murs fait aussi partie de ce cortège de petites plantes à fleurs blanches qui se ressemblent par leur port, leur couleur et seule la densité parfois les fait sortir de l’anonymat ; mais quelques caractères permettent de les distinguer ; ici une tige toute droite qui, à chaque intersection, laisse pousser une petite feuille caractéristique car dentée et embrassante. La rosette basale est composée de feuilles ni pétiolées ou faiblement, ni embrassantes mais dentées ; sur toutes les (...) Lire la suite »

Une discrète

Hornungia petraea L. Hornungie des pierres

à Cahors

Mardi 26 mars 2013, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Très discrète même, avec ses 10cm maximum, ses petites fleurs aux pétales blancs souvent cachés par le brun des fruits les dépassant réalisant un camaïeux tacheté avec le sol détritique couleur blanc brique. Les feuilles sont essentiellement basales, composées aux folioles étroites, aigües, opposées, d’apparence plutôt épaisses, charnues ; l’exposition sur terrain sec, pierreux, découvert et plein sud est favorite ; son aspect de "mini" lépidium peut la rendre anonyme. Synonymes : Hornungie des pierres, (...) Lire la suite »

Brassicacées

Biscutella laevigata la biscutelle

Mardi 19 juin 2012, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Brassicacées Biscutella laevigata la biscutelle, la lunetière. Pas si fréquente cette Brassicacée qui pousse sur les parois rocheuses ou dans les éboulis. La lunetière lisse (laevigata=lisse, brillant) ici en fleurs provient de la commune d’Autoire le 4 avril 2012. Ici sur une anfractuosité rocheuse : Les fleurs sont d’un jaune lumineux : Les feuilles sont velues, les caulinaires sont embrassantes mais pas celles de la base ; elles ont toutes les nervures centrales claires avec des bordures (...) Lire la suite »

Brassicacées

Kandis perfoliata

Un tabouret perfolié...troué ?

Jeudi 14 juin 2012, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Brassicacées Kandis perfoliata syn. Thlaspi perfoliatum Le tabouret perfolié Kandis, l’origine ne nous est pas connue mais la raison de perfoliata réside dans les feuilles caulinaires si embrassantes qu’elles paraissent percées par la tige, celles de la base sont légèrement pétiolées ; les feuilles ont une épaisseur notable et une couleur vert un peu glauque. Thlaspi perfoliatum est un synonyme utilisé antérieurement (Paul Fournier les 4 flores de France) ; les photos (24 mars 2011) de ces (...) Lire la suite »

Brassicacées

Arabis turrita arabette tourette

Vendredi 1er juin 2012, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Brassicacées Arabis turrita Pas très fréquente cette arabette, photographiée le 16 mai 2012 à Gintrac, mais fidèle ; ici elle repart de ses graines depuis plus de 20 ans ; elle est très caractéristique avec ses longues (très) siliques penchées d’un seul côté. Ses feuilles caulinaires sont embrassantes mais pas les feuilles basales. Ici une station de trois pieds. Les pieds de l’année passée sont encore visibles et toujours aussi caractéristiques. En ce qui concerne les fleurs on peut voir ici (...) Lire la suite »

Brassicacées

Arabis planisiliqua

Mercredi 30 mai 2012, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Brassicacées Arabis planisiliqua Sur talus calcaire exposé plein sud deux stations d’ Arabis planisiliqua remarquables par leur rectitude, leurs siliques à section plane appliquées contre la tige couronnée de petites fleurs blanches. Les feuilles caulinaires sont munies d’oreillettes parallèles à la tige ; sur cette photo a agrandir on peut distinguer ces oreillettes et en prime une chenille sur le reste de tige de l’an passé. Voir ici et là sur tela botanica quelques (...) Lire la suite »

Brassicacées

Alliaria petiolata alliaire officinale

fréquente sauf sur terrain sec

Dimanche 20 mai 2012, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Alliaria petiolata Cette fréquente brassicacée peut être rencontrée sous couvert, sur talus bordant chemins ou routes mais souvent préfère les lieux humides et non exposés au soleil direct. Cette plante qui peut atteindre 1m développe un parfum d’ail lorsqu’elle est froissée. En fleurs et en fruits (siliques à côtes) en ce moment. Ses feuilles sont d’un vert plutôt tendre à vert plus sombre, au printemps ; elles sont en forme de cœur, dentées comme celles des orties sur la tige, de grande taille parfois (...) Lire la suite »

Pages 1 | 2