Après 3 mois d’observations

Enquête sur un phénomène ... suite

Observations d’automne

Dimanche 12 décembre 2010, par Jean-Jacques Lacroix // 400. En Automne

Sacrés champignons qui ne font rien comme tout le monde ! Après moult observations, le phénomène "d’absorption" ou, mieux peut-être, d’incorporation (voir la vidéo) de végétaux vivants (ou morts) au sein de leur propre organisme surprend sur le plan mécanique (processus de l’absorption) et sur le plan biologique (utilité ou hasard). Les mycorhizes se développant sur et dans les racines nous sont un peu connus (truffes, orchidées, arbres, etc..) mais peu visibles car souterrains. Ce phénomène n’est pas rare chez les champignons et le début du processus d’absorption au cours de la croissance du chapeau semble résider dans la fixation (par collage, adhérence ou à la manière d’un filet de micro-tubes vivants) du végétal absorbé pour le fixer puis l’englober au lieu de le repousser ; la fragilité et la mobilité d’une feuille de poacée semble en être un bon exemple ;

JPEG - 53.8 ko

une simple feuille de chêne placée sur chant n’est pas déplacée par le champignon qui se partage en deux sans s’occuper de savoir s’il en trouvera la fin

Vue de la face inférieure avec les pores (tubes) et inclusions diverses :

L’utilité ou le hasard d’un tel comportement est plus délicat à cerner. Dans l’absence apparente de "stress"des végétaux absorbés (pour les vivants) et de destruction des végétaux (pour les morts) la symbiose ou la prédation nutritionnelle ne semblent pas en jeu. Peut-être le "camouflage" herbeux ou détritique (feuilles sèches, brindilles etc…) pourrait constituer un facteur favorisant ? :

Cliquer sur l’image pour une meilleure définition :

JPEG - 97.5 ko

Les champignons de cet article sont des Ganoderma applanatum, ganoderme aplani de la famille des polypores. Un caractère de détermination sans faille consiste à observer la couche marron de fine poudre qui curieusement se dépose sur le chapeau et l’environnement immédiat et qui est constituée par les minuscules spores produites en très grande quantité. Vue des spores au microscope (x240) :

Vue du chapeau et végétaux recouverts de poudre de spores marrons. Ici attaque saprophyte sur souche :

Ces champignons peuvent être saprophytes mais aussi parasites redoutables, mortels pour l’arbre attaqué car le bois (liber dur) ramolli par le champignon ne soutient plus l’arbre ! Ici un peuplier subit une sévère attaque ; on peut remarquer une ortie à la tige immobilisée par plusieurs ganodermes :

Au cours des observations une mouche de la truffe (Helomiza tuberivora) est venue se poser sur un ganoderme aplani :

JPEG - 11 ko

A ce propos beaucoup d’insectes visitent, s’abreuvent, vivent et pondent sur les polypores mais que dire de ces insectes de quelques millimètres apparemment absorbés, incorporés sous ce ganoderme soufré ? :

Cliquer sur l’image pour une meilleure définition.

JPEG - 48.8 ko
JPEG - 12.4 ko

Qui saura nous éclairer sur le sujet et les questions qui s’y rapportent sera le bienvenu ! Autres polypores sur le site ici et encore là ou le Net là

jjL

Répondre à cet article