Après le succès de la pétition lotoise, jouer les prolongations chez soi.

La lutte biologique : jardin sans pesticides

Les auxiliaires.

Dimanche 12 août 2012, par Jean-Pierre Jacob // 6. Semences et pesticides.

Un guide pratique pour faire le point sur la lutte biologique au jardin

L’auteur : Vincent Albouy qui a tout pour plaire aux habitués de Lot Nature : les jardiniers, les entomologistes, les naturalistes, les vrais protecteurs de l’environnement etc..

présentation sur le site des Editions Terre Vivante

c’est l’actuel président de l’O.P.I.E.

l’éditeur : Quae est un éditeur spécialisé

L’auteur définit la lutte biologique, en fait l’historique et avertit sur les effets pervers possibles.

Il va passer en revue divers auxiliaires sauvages à respecter et à favoriser dans une lutte biologique passive. Certains sont inattendus : guêpes sociales, guêpes et mouches parasites. Pour nos amis agriculteurs et chasseurs, l’étourneau sansonnet est présent, avec ses problémes et ses avantages et l’attitude qu’on peut avoir face à cet oiseau qui peut avoir des comportements d’envahisseur.

Les auxiliaires d’élevage qui peuvent être introduits sont aussi l’objet d’une fiche de présentation illustrée : exemple, le Bacille de Thuringe et les coccinelles (à deux points,de Montrouzier).

Une dernière entrée : Quelle(s) solution(s) pour quel probléme ? permet de choisir une stratégie de lutte convenable.

Le prix : 18 euros et un format pratique pour glisser dans une poche étroite et profonde.

A Cahors, nous l’avons trouvé récemment en fouinant et en feuilletant dans les rayons spécialisés de la librairie Calligramme . Comme nous aimons le faire depuis des décennies.

Répondre à cet article