Malgré une méteo qui faisait craindre le pire...

Le Jardin Bourian séduit 250 visiteurs à sa fête annuelle

Un succès dépassant les prévisions les plus optimistes !

Jeudi 7 juin 2012, par Tineke Aarts // 106. Le Jardin Bourian

La fête annuelle du Jardin Bourian, dans le cadre des Rendez-vous (nationaux) au jardin et des Journées Nature Midi-Pyrénées, a remporté un succès dépassant les prévisions les plus optimistes…

Texte : Jocelyne Bécé

Cela avait plutôt mal commencé : la pluie matinale faisait craindre le pire aux nombreux bénévoles et exposants ; il a fallu se serrer un peu pour installer le maximum de stands à l’abri, sous le chapiteau… mais tout compte fait, ce ne fut qu’un arrosage bénéfique aux plantes et le soleil n’a pas boudé le reste de la journée.

Un cadre de verdure

Le cadre de verdure bien intégré à l’environnement a séduit les 250 visiteurs ; ils ont pu découvrir toutes sortes de plantes et légumes anciens, étonnants ou inhabituels réunis dans les différentes zones : jardin à thème, aromatiques, tinctoriales… sans oublier les plantes sauvages, qui s’invitent au hasard des plates-bandes semant ici et là leurs taches de couleur.

La maison en paille inaugurée

L’inauguration de la maison de paille a été un moment important. Pendant la semaine précédente, des stagiaires, venus de loin, initiés aux techniques utilisant argile et paille par Merzouk Sider de Cercleéco, s’étaient activés à la terminer.

Mme Madeleine Blanc, maire de Dégagnac et M. Gilles Vilard, président de la Communauté de Communes, après les discours officiels, ont symboliquement accroché un abri à insectes sur l’un des murs.

Après un repas sous le chapiteau préparé par des producteurs biologiques locaux, les visiteurs ont pu profiter de toutes les animations proposées.

Animations pédagogiques invitant au jardinage sans travail du sol, respectant la biodiversité au jardin. Comparaison de broyeurs de végétaux de taille différente.

Présentation du travail des abeilles et des différents miels.

Sous le chapiteau, grosse activité et nombreux stands : exposition de photos présentant la vie sauvage du Lot par les naturalistes Paul Knapp et Suzie Coulton ; livres des Editions Terre Vivante ; produits biologiques d’entretien et de cosmétique de Body Nature ; l’ASPAS pour la protection de la faune sauvage ; démonstration de vannerie à partir de plantes sauvages…

Les enfants pouvaient construire des nichoirs sur un stand de Lot Nature (prochainement associé à la LPO, Ligue de Protection des Oiseaux).

Ils pouvaient aussi découvrir le pouvoir tinctorial des plantes en réalisant des tableaux aux couleurs très naturelles. D’autres parcouraient le jardin à la recherche d’indices cachés…

Le troc de plantes a comme chaque année attiré les passionnés et enfin une buvette et un bar à jus de fruits et de légumes ont connu un franc succès.

Tout cela a fait le régal de Thibaud Galvan, cadreur de Média 46, ravi du lieu et des images tournées, bientôt visibles sur internet.

Le Jardin Bourian, on y vient, on le découvre… et on y revient car le lieu est magique, aux dires de ceux qui le visitent.

Quant aux bénévoles, ils en sont convaincus depuis longtemps puisqu’ils sont de plus en plus nombreux à s’y retrouver le jeudi matin…

Répondre à cet article