Lymantriidés

Lymantria dispar, le Bombyx disparate

Mardi 5 juin 2012, par Jean-Pierre Jacob // 1. Lépidoptères (=Papillons)

La Dépêche du Midi signale en exagérant un peu ce 5 Juin 2012 sa présence et "ses dégâts" sur le Causse, du côté de Livernon et de Corn

Quelques liens pour aider à l’identification :

A. Une documentation importante sur le site de l’INRA A noter ce papillon a fait l’objet de la thése de Claire Villemant, la chercheuse spécialiste reconnue du Frelon asiatique.

B. les Lymantriidés présentation très illustrée.

C. La page d’Insectes- net Un article bien illustré et fort agréable à lire en particulier la page 3 sur les "ennemis naturels" (nous avons déjà rencontré le Calosome sycophante dans le département) et sa conclusion inattendue, à méditer après avoir lu l’article catastrophe de la Dépêche

En guise de conclusion ….

Là où il des millions de chenilles sont nécessaires pour anéantir une forêt … un seul mégot mal éteint suffit ! Amis fumeurs qui visitez ces pages, merci à vous de ne jamais l’oublier !

D) un nouvel article dans la Dépêche le 26 Juin :

Personnellement je trouve qu’une chaine de tronçonneuse correctement affutée fait plus de dégâts que les chenilles de Bombyx, mais c’est une opinion un peu "bizarre", disparate en quelque sorte.

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • Lymantria dispar, le Bombyx disparate 8 juin 2012 08:12, par Tineke Aarts

    Je ne suis pas fumeur, mais je trouve cet article dans la Dépêche un grand n’importe quoi.
    Je cite :

    « Apparues il y a quelques semaines ’’le Bombyx disparate ’’ dont le nombre va grandissant met en danger les chênes du Causse et tous les arbres des jardins. Elles envahissent tout, malheur à qui laisse ses fenêtres ouvertes, elles rentrent dans la maison, portées par un fil de soie qu’elles tissent. Allant ainsi au grès des vents, elles se retrouvent sur les murs des maisons, des clotures, etc., et bien sûr dans les chênes dont elles sont friandes. »

    Je peux continuer :

    « O la la, ces chenilles entrent dans vos chaussures et dans vos frigos et ils vont bouffer vos fromages et vos desserts… Allez donc toute de suite à la ‘rayon nature’ au Intermarché pour acheter des pesticides. Vous ferez un acte héroïque pour la nature !!! Vous sauvez tous les chênes et tous les arbres de nos jardins. Bravo, allez donc à la lutte… Pulvérisez à fond, ferez venir les avions sur les causses… Sauve les chênes pour nos enfants. Va tuer tous les bombyx et tous les frelons et tous les bêtes qui se montrent trop nombreux (ce qu’on accepte seulement du grand nuisible qui fait d’énorme dégâts : l’homme)… »

    Ce journaliste cherche qu’une chose : la sensation, un drame, un désastre écologique. Les réponses du parc nuancent bien le problème. Le journaliste en est visiblement déçu… Ah, pas de panique au parc, pas de moyens de lutte. Trop dommage… !!!

    Ces articles n’aident pas à une compréhension de la nature et font que les gens vont traiter encore plus, car ils ne savent pas distinguer les insectes et ont déjà peur pour des mouches… Ces articles sont à ignorés par la rédaction où a mettre avec beaucoup de nuances ou plein d’ironie.

    Répondre à ce message