Brassicacées

Arabidopsis thaliana

une vedette modeste

Jeudi 19 avril 2012, par Jean-Jacques Lacroix // Brassicacées

Brassicaceae

Après et parmi quelques Cardamines

Arabidopsis thaliana

L’arabette des dames est effectivement une vedette ;

JPEG - 96.9 ko

pour son génome végétal le plus simple c’est une plante étudiée par les chercheurs mais aussi par les “blogger”. Notre vedette en fleur en ce moment peut être rencontrée sur des bords de chemins ou des endroits soit pauvres en terre végétale soit sur les talus de champs cultivés/désherbés grâce à sa résistance à certains herbicides :

Ici une station en bord de chemin asphalté :

JPEG - 346.3 ko

Ici une station mélangée avec cardamine hirsuta (photo de piètre qualité mais montrant bien les différences) :

JPEG - 274.5 ko

Elle s’en distingue par une couleur vert glauque, un port plus élevé(30/40cm contre 25cm), une rosette basale, feuilles entières velues :

JPEG - 200.7 ko

et une tige glabre avec quelques feuilles étroites entières sans pétiole ni oreillettes ; le plus frappant c’est la plus grande grosseur des fleurs blanches :

JPEG - 79.2 ko

Ses siliques sont allongées et assez minces :

JPEG - 41 ko

Pour aller un peu plus loin voici la forme des poils du limbe d’une feuille basale :

JPEG - 286.6 ko

Forme des poils du bord du limbe d’une feuille caulinaire :

JPEG - 86.1 ko

Pour aider à la détermination : Encore sur le net.

Répondre à cet article