Rencontres avec des jeunes Hiboux moyen-duc

Encounters with the Long-earled owl

Mercredi 23 novembre 2011, par Tineke Aarts // 555. Oiseaux.

Encounters with the Long-earled owl

Rencontres avec les Hiboux moyen-duc

Texte et photos : Vivienne Lucas

In early March 2011, we became aware that we had lodgers in one of the tall oaks next to our house. A pair of long-eared owls had take over a magpie or crow nest perched at the very top of one of them. Sitting on the terrace one evening as dusk fell, we had heard the call of an adult female, looked over in time to see one of the owls descending into the nest. We guessed that they were already sitting on eggs, which turned out to be correct.

Au début de Mars 2011, nous avons eu la certitude d’avoir des locataires dans l’un des grands chênes à côté de la maison. Un couple de Hibous moyen-duc (Asio otus) avait choisi domicile dans un nid de pie ou de corbeau, perché au sommet de l’arbre. Un soir, alors que le crépuscule était tombé, assis sur la terrasse, nous avons entendu l’appel d’une femelle adulte et d’un autre hibou qui descendait sur un nid. Nous avons deviné qu’ils étaient déjà posés sur les œufs, ce qui s’est révélé correct.

Femelle adulte, adult female

Thereafter we would listen out for their calls. (Mating and breeding time is the only time that the calls of the adults are likely to be heard –the young on the other hand are very vocal for a very long time !). We were thrilled as every year we hear the young around us, but seeing them is nigh impossible.

Par la suite, nous avons écouté leurs appels. (L’accouplement et la période de reproduction sont les seuls moments où les appels des adultes sont susceptibles d’être entendus ; par contre, les jeunes sont très loquaces, pendant une période plus longue !). Chaque année, nous avons été ravis d’entendre les jeunes autour de nous, mais les voir demeure presque impossible.

Jeune Hibou moyen-duc, young long-earled owl

Frustratingly for us, we were scheduled to go away for three weeks mid-March to early April. The baby owls must have been born almost immediately after our departure as on our return, they were out of the nest, maturing, and roosting on the branches.

Nous avions prévu de partir pour trois semaines, de mi-mars à début avril, et nous en étions désolés. Les jeunes hiboux ont du naître presque immédiatement après notre départ : au moment de notre retour, ils étaient déjà hors du nid et perchés sur les branches.

Jeune Hibou moyen-duc, young long-earled owl

Their shrill call (food please ?) would be heard periodically during the day and intensify as soon as it became dusk, continuing late into the night. Thanks to the fact that the baby owls are vocal during the day and that they are not very mobile, we were able to spot exactly where they were.

On entendait périodiquement au cours de la journée leur appel strident : de la nourriture s’il vous plaît ?’ Cet appel s’intensifiait au crépuscule et se poursuivait tard dans la nuit. Les jeunes hiboux, peu mobiles encore, appellent toute la journée ; nous avons donc pu facilement les repérer.

Femelle adulte (2ème à gauche) avec trois jeunes ; adult female (2nd from left) with three young owls

Also at that early age they cannot fly away. There were just three youngsters “the twins” and “junior” who was bit behind in growth terms. Whilst the male would fly off as we approached, the female stayed with her youngsters, watching us intently. They seemed to realise immediately we meant them no harm and seemed to watch us with curiosity without “drawing up” (their camouflage devise is to elongate themselves to resemble a branch).

Vu leur jeune âge, ils ne peuvent pas encore s’envoler. Dans le nid, seulement trois jeunes : on en a appelé deux « les jumeaux » ; le troisième, "junior" a été un peu en retard en termes de croissance. Tandis que le mâle s’envolait du nid dès que nous nous approchions, la femelle restait avec ses petits en nous regardant intensément. Les deux parents semblaient se rendre compte immédiatement que nous ne leur voulions aucun mal. Ils semblaient nous regarder avec curiosité, sans adopter leur attitude habituelle de camouflage, ressembler à une branche.

Adulte avec deux jeunes, adult with two young owls

We were able to take numerous photographs over the following three weeks or so. I guess the freshly killed mice from the traps in our vide-sanitaire which my husband left on the stone wall helped convince them we were friendly ! These offerings were collected in a flash by a parent the minute our back was turned.

Nous avons été en mesure de prendre de nombreuses photos au cours des trois semaines suivantes. Je suppose que les souris fraîchement tuées avec des pièges dans la cave posées sur un mur de pierres par mon mari ont contribué à les convaincre que nous ne leur voulions pas de mal ! Dès que mon mari tournait le dos, les souris étaient recueillies en un éclair à la minute.

Adulte Hibou moyen-duc, adult long-earled owl

By the end of April, the youngsters were moving about from tree to tree (we have many) and trying out their wings. They were mostly nocturnal by then ; their constant calling giving away their movements. Occasionally we would catch a sight of a parent swooping through the trees. We would find them during the day as we knew where to look and what to look for but otherwise you would never know they were there. Then at the beginning of May, we had a final treat when the latter stages of flight practice were undertaken. For several consecutive evenings, at dusk the three youngsters would treat us to a flying display as they perched on either the horizontal bean canes of the vegetable patch or the railings around the pool, then taking off back to the nearest tree branches.

Le 24 avril 2011, jeune hibou moyen-duc, young long-earled owl

A la fin du mois d’avril, les jeunes se déplaçaient d’arbre en arbre (nous en avons beaucoup) pour essayer leurs ailes. Ils commençaient à être en grande partie nocturnes. Nous pouvions suivre leurs mouvements grâce à leurs appels constants. Parfois nous avons assisté à un vrai spectacle en voyant un hibou adulte plonger à travers les arbres. Nous étions aussi capables de les localiser pendant la journée car nous savions où chercher ; sinon, on n’aurait jamais su qu’ils étaient là. Au début du mois de mai, nous avons vu les derniers stades de l’apprentissage du vol. Au crépuscule, durant plusieurs soirées consécutives, les trois jeunes hiboux nous ont donné une démonstration de vol ; ils perchaient sur les fils qui tiennent les haricots dans le potager ou sur la clôture autour de la piscine, puis ils décollaient vers les branches les plus proches.

Le nid en 2011, the nest of 2011

The only thing that capped that was the female (presumably) swooping down on a baby wild rabbit (of which we also have many !)‘assisted’ by one of the youngsters and only just managing to spiral up with it in the dusk before our stupid dog charged up to the spot (luckily for our dog !!).

Un seul événement marquant : la femelle supposée s’est jetée sur un bébé lapin sauvage ( nous en avons beaucoup aussi !), « assistée » par l’un des jeunes ; elle a tout juste réussi à s’envoler en spirale avec sa proie dans le crépuscule avant l’arrivée de notre chien stupide (heureusement pour lui !).

Au dessous du nid, under the nest

Then they were gone, off to the wider hunting grounds up in the distant woods. We continued to hear the young, and indeed all the other young which abounded in the area, for a number of months.

Puis la famille hiboux s’est dispersée vers des terrains de chasse plus étendus, dans des bois plus éloignés. Nous avons continué à entendre les jeunes, et tous les autres jeunes qui abondaient dans la région, pour un certain nombre de mois.

Deux jeunes hiboux de avril 2006, two young owls in 2006

This was our second encounter with these fascinating owls. The first was in 2006 in our previous house the other side of our village. On that occasion five youngsters fledged from a nest in the hollow of a tall tree literally outside the front door. We watched them grow up from tiny, fluffy balls squawking on a tree branch in the sunlight to fledged young before they took off into the world.

Il s’agissait de notre deuxième rencontre avec ces hiboux moyen duc fascinants. La première fois était en 2006 dans notre maison précédente à l’autre côté de Salviac, notre village. Cette fois là, nous avons observé cinq jeunes dans le nid, au creux d’un grand arbre littéralement devant la porte. En partant de minuscules boules duveteuses sur une branche d’arbre au soleil, nous les avons vus grandir et évoluer vers de jeunes hiboux prêts pour l’envol dans le monde.

Jeune hibou moyen-duc, le 14 mai 2006, young long-earled owl, the 14th of mai 2006

Although we took numerous photos then, I did not have the powerful camera that I have now so the photos do not match those of this year. It was thanks to the 2006 experience that we learnt to recognise the calls having verified them with an expert (to hear my 2006 recording of the young, go to http://www.owlpages.com/owls.php?ge… )

Bien que nous ayons pris de nombreuses photos, à l’époque je n’avais pas encore le puissant appareil photo que je possède désormais. La qualité des photos ne correspond donc pas à celle de cette année. Mais c’est grâce à l’expérience en 2006 que nous avons pu reconnaître tout de suite ces appels, car les cris avaient été vérifiés par un expert. Pour entendre l’enregistrement de jeunes hiboux de 2006 dans mon jardin, c’est ici )

L’arbre creuse avec le nid en 2006, hollow three with yhe nest in 2006

Now it is silent again – that is as far as our long-eared owls are concerned. We are now enjoying the nightly serenades from tawny owls (chouette hulotte) in the surrounding woods, not that we have the remotest chance of seeing one from our terrace. We do manage the odd glimpse of the local barn owls from time to time though. C’est magnifique, la campagne.

Maintenant, il est de nouveau silencieux ce qui concerne les hiboux moyen duc. Mais nous apprécions les sérénades nocturnes de la chouette hulotte (Strix aluco) dans les bois environnants, sans avoir la moindre chance de les observer de notre terrasse. Par contre, nous arrivons de temps en temps d’obtenir un aperçu de l’effraie des clochers (Tyto alba). C’est magnifique, La campagne.

Hiboux en 2011, long-earled owls in 2011

Note : The 2006 photographs were taken with a ‘point and click’ camera with basic zoom. The 2011 photographs were taken with a Canon EOS1000D using a 300mm zoom lens. In both cases the photos were taken from close to the base of the trees, or as close as undergrowth would permit. Three of the 2011 photographs were published on a BBC wildlife website in connection with the television nature programme ‘Springwatch’.

The body of the moyen-duc is not enormous but the wingspan is amazing, as is their habit of looking you straight in the eye. Our corner of the Lot would seem to be a favoured location for these owls.

Note : Les photos 2006 ont été prises avec un appareil photo avec zoom de base. Les photos de 2011 ont été prises avec un Canon EOS1000D en utilisant un zoom de 300mm. Dans les deux cas, les photos ont été prises près de la base des arbres, ou aussi près que le sous-bois m’a permis. Trois photos des 2011 ont été publiées sur un site Web de la faune dans le cadre de « Springwatch » un programme pour télévision de BBC sur la nature.

Le corps du Hibou moyen-duc n’est pas énorme, mais l’envergure des ailes est étonnante ainsi que leur habitude de vous regarder droit dans les yeux. Notre coin du Lot semble être un lieu privilégié pour ces hiboux.

Répondre à cet article

1 Message

  • Rencontres avec des jeunes Hiboux moyen-duc 23 novembre 2011 16:37, par Jean-Pierre Jacob

    Merci pour cette très belle série d’observations racontées et photographiées en détail. C’est avec des articles comme celui là qu’on peut comprendre pourquoi le Lot est encore une "terre de merveilles et de beauté" qui peut séduire et retenir les amoureux de nature. La rédaction en deux langues soeurs est un plus indéniable.

    Répondre à ce message