Pigeon Ramier et Bernache du Canada

2 projets d’arrêtés en consultation publique jusqu’au 28 Novembre

Mardi 15 novembre 2011, par Jean-Pierre Jacob // 700. Chasse, gibier, "nuisibles".

Les chasseurs sont des électeurs, les défenseurs de la biodiversité aussi.

Fable contemporaine : le gouvernement, sa ministre écologique qui défend le nucléaire, la prolongation de la chasse du pigeon ramier, la Bernache du Canada est elle en train de devenir un gibier supplémentaire ?

3 façons distinctes d’aborder la question.

Deux des arrêtés examinés au dernier CNCFS sont soumis à une consultation publique jusqu’au 28 novembre :

Projet d’arrêté modifiant l’arrêté ministériel du 19 janvier 2009 relatif aux dates de fermeture de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau :

http://www.developpement-durable.go…

Projet d’arrêté autorisant la chasse de la Bernache du Canada jusqu’en 2015

http://www.developpement-durable.go…

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Pour vous aider éventuellement à répondre

Position et arguments défendus par les Associations de Protection de la Nature (FNE LPO Ligue ROC) au cours du Conseil National de la Chasse et de la Faune sauvage qui a examiné ces textes

- sur la chasse du pigeon ramier, avis tout à fait défavorable à la prolongation de dix jours de la période de chasse.

Nous avons rappelé que, selon les données scientifiques (rapports Lefeuvre et Ornis), la migration commence en deuxième décade de février, et que le fermeture devrait donc être maintenue (au plus tard) le 10 février.

- sur le classement gibier de la bernache du Canada, nous nous sommes abstenus car le cas est plus complexe.

Sur le principe, nous sommes opposés à ce qu’une espèce exotique envahissante soit classée gibier, en raison des risques de dérive que cela entraîne.

Cependant la proposition du ministère a beaucoup évolué depuis le projet d’arrêté initial (il était prévu de classer la bernache gibier, sans aucune autre mesure). D’une part, ce classement n’est prévu que pour trois ans (jusqu’en 2015), d’autre part et surtout il s’inscrit dans un plan de contrôle qui vise à maîtriser la population et notamment empêcher que l’espèce ne s’installe dans les départements où elle n’est pas présente (les modalités de ce plan de contrôle sont précisées dans une circulaire qui sera envoyée aux préfets, lors de la parution de l’arrêté).

Par ailleurs, elle n’est pas classée "gibier d’eau" : elle sera donc chassable uniquement de jour, et l’usage d’appelants de bernache du canada ne sera pas autorisé.

En parallèle, elle sera classée nuisible pour permettre la poursuite des opérations de destruction qui sont déjà pratiquées dans les départements où les effectifs sont importants et causent des dégâts agricoles.

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo Et le communiqué de presse du R.A.C.

Rassemblement pour l’Abolition de la Chasse

Communiqué de presse sur le site du RAC

Une nouvelle fois, le gouvernement méprise la population et nie la démocratie

Qu’est-ce qu’une consultation publique ? Une consultation publique permet au gouvernement de recueillir l’opinion de la population sur un thème qui fera l’objet d’un éventuel projet de loi ou d’arrêté. Le gouvernement pourra ensuite rédiger ou réviser le projet de modification de la loi en prenant des décisions tenant compte des contributions et avis obtenus.

Le 8 novembre 2011, deux consultations publiques ont été mises en place et se tiendront jusqu’au 28 novembre. La première recueille les différents avis à propos de la date de fermeture de la chasse du pigeon ramier et la seconde permet de s’exprimer sur le projet de classement parmi les espèces chassables de la Bernache du Canada.

Or, nous venons d’apprendre qu’au cours d’une lettre 1 adressée le 28 octobre 2011 à une fédération départementale des chasseurs et qui n’était sans doute pas censée être rendue publique, la directrice du cabinet de la ministre de l’Ecologie indique :
- « Je peux déjà vous annoncer que […] la ministre a décidé de repousser au 20 février la date de fermeture du pigeon. »
- « La ministre a décidé de rendre chassable et nuisible la Bernache du Canada. »

Ainsi, le gouvernement met en place deux consultations alors que Madame Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, a déjà pris les deux décisions ! Comment peut-on qualifier un tel comportement ? Abus de pouvoir et de confiance, tromperie, mépris de la population, négation des principes élémentaires de la démocratie ?

L’approche d’élections n’a jamais été une période favorable à la faune sauvage. Les chasseurs se voient systématiquement offrir quelques cadeaux… en échange de quelques voix. Pourtant, les politiques ne savent-ils pas que les chasseurs représentent maintenant seulement 1,7% de la population ?

Ce changement de statut de la Bernache du Canada n’est pas justifié : d’une part, les effectifs de cette espèce sont très faibles (à peine 5000 en France) et, d’autre part, il suffirait simplement de prélever quelques œufs pour réduire la population d’un plan d’eau si cela s’avère nécessaire. Le seul tort qu’on lui impute est de salir les berges par ses déjections(sic). En effet, il n’a pas été établi qu’elle nuirait aux autres espèces. Au contraire, il a été observé que, du fait que cette espèce se montre agressive envers les prédateurs s’approchant des nids, les oiseaux nichant à proximité ont un meilleur succès de reproduction. Vous pouvez le faire savoir en écrivant à consultations.chasse@developpement-durable.gouv.fr

1. http://www.fdc62.com/upload/File/20…

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Le communiqué de presse de l’ASPAS, en date du 15 Novembre 2011 à lire sur le site de l’ASPAS, Association pour la protection des animaux sauvages

Fausse consultation publique pour vrais cadeaux électoralistes aux chasseurs

Lettre ouverte à Nathalie Kosciusko-Morizet

P.-S.

Un grand merci à Daniel Pareuil pour ses photos de Pigeon Ramier et de Bernache.

Répondre à cet article

2 Messages de forum