Un cri d’alarme de José :

Cahors, ZNIEFF de Toulousque : où sont donc passés les Circaètes ? voir "Dire Lot", Mai 2011.

Les loisirs motorisés anarchiques les perturbent.

Lundi 2 août 2010, par Jean-Pierre Jacob // 1. Perturbation des étapes de la vie d’espèces protégées

Des couples de circaètes aux environs de Cahors

En 2009, comme les années précédentes, notre ami José avait pris beaucoup de plaisir à surveiller la présence des Circaètes Jean-le-Blanc nidifiant dans les ZNIEFF de Toulousque- Cahors Mercuès et de Boissières.

Il habite dans les parages de ces deux ZNIEFF et peut ainsi dès leur arrivée dans le Lot suivre au jour le jour leur activité

Discrétement, sans les déranger, il a pu ainsi les photographier souvent survolant son jardin.

En cette année 2010, rien de tel ; pas de vols, pas de présence de l’espèce.

En allant sur les lieux habituels d’observation lointaine des nids, aucune trace d’activité.

Par contre motos et quads pétaradent joyeusement dans la nature, et sans être inquiétés.

José a pu s’assurer de leur présence régulière et intempestive dont il peut témoigner sur ce site. Ainsi aux alentours des villes, petit à petit une biodiversité encore riche peut s’éroder au jour le jour faute d’une prise de conscience des responsables.

Voir à ce sujet le site du Gadel

Répondre à cet article