Pic épeiche ou pic noir

Les traces des Pics

"sondages sismiques"

Jeudi 10 février 2011, par Jean-Jacques Lacroix // 666. Empreintes, traces, restes : ichnologie.

Le LOT est en ce moment confronté, comme d’autres régions de France, à une campagne indésirable de prospection sismique (gaz de schiste) car l’exploitation qui suivrait laisserait des traces que nous ne voulons pas.

Ici les traces proposées sont aussi issues de prospection sismique mais l’auteur ne recherche que des ressources naturelles renouvelables et non polluantes (nourriture et logement).

JPEG - 273 ko

La régularité des impacts en lignes espacées est surprenante ; surprenantes aussi les régions de l’écorce testée ; cet arbre (entre 35 et 40 ans) issu d’une souche vive a crû en cépée, donc en plusieurs fûts divergents et un fût presque vertical ;

JPEG - 969.3 ko

on peut observer et c’est flagrant, que les impacts se situent sur la partie du tronc en compression en réalisant des lignes parallèles semi-circulaires sur les fûts penchés et presque circulaires sur les troncs verticaux !

Fûts inclinés :

JPEG - 444.9 ko

Fût presque vertical :

JPEG - 248.9 ko

S’il y a de la mousse sur une zone celle-ci n’est pas sondée, quelque soit son orientation cardinale, car ici la mousse indique le lieu statistique de la plus grande exposition à la pluie ! Le diamètre des trous lorsqu’ils sont circulaires ne dépasse guère le centimètre pour une profondeur à peine supérieure. L’arbre est criblé même haut dans la ramure :

JPEG - 443.8 ko

En conclusion il est probable qu’il s’agisse du travail d’un pic épeiche ou du pic noir désireux de creuser dans le bois tendre du tilleul car vous aviez bien sur reconnu comme le pic le tilleul, un nid dont l’ouverture serait moins exposée à la pluie.

Ebauche d’un trou côté sans mousse :

JPEG - 327.3 ko

Détail d’une perforation :

JPEG - 299.6 ko

P.-S.

Les traces ne semblent pas être très récentes.

Plusieurs tilleuls proches, à l’exception d’un seul à peine marqué, ne présentaient de traces similaires.

Les images peuvent (souhaitable) être agrandies deux fois….

Répondre à cet article