A lire sur un texte proposé à la Fédération Française de Spéléogie en vue d’un envoi à la Ministre responsable

Extrait : les craintes des spéléologues

Les perturbations possibles en surface et dans le sous sol profond et superficiel.

Lundi 7 février 2011, par Jean-Pierre Jacob, Lot Nature ancienne association // 889. Recherche des gaz de schistes.. actualités..risques...dégâts..

On nous a communiqué ce brouillon de texte qui détaille à la Ministre de l’Ecologie les craintes des spéléologues devant ces projets d’exploration profonde du sous sol pour la recherche des gaz de schistes.

Quelles sont nos craintes ?

Au niveau de la structure souterraine elle-même :

- risques d’affaissements des couches profondes pouvant provoquer des perturbations et accidents telluriques localisés

- fuites et accumulations de méthane dans des vides souterrains pouvant engendrer des explosions et des circulations incontrôlables et imprévisibles.

Au niveau hydrologique :

- modifications des zones d’absorption, asséchement des bassins et réserves naturelles de surface qui sont très sensibles dans ces milieux non perméables

- contaminations par les additifs chimiques utilisés et le méthane, des eaux souterraines dont la circulation dans ce type de zone est complexe et impossible à contrôler totalement

Au niveau de l’environnement en surface :

- risque de pollution importante et inhabituelle par la circulation et l’utilisation des très nombreux véhicules et engins industriels nécessaires, au sein d’un milieu fragile incapable de la filtrer et de l’absorber.

Et moins avec un souci environnemental collectif, cette fois, que par évidente et légitime inquiétude d’usagers du monde souterrain  : nous nous inquiétons bien entendu aussi, de la pérennité du libre accès aux réseaux souterrains situés dans les zones d’exploration et d’exploitation.

P.-S.

Retrouver et lire sur le Cercle de Gindou au milieu d’autres informations la lettre officielle de la Fédération Française de Spéléologie à Madame la Ministre.

Voir aussi la réponse du Ministère aux différents mails et courriels d’inquiétude et aux pétitionnaires divers