Photos d’oiseau mystère 100-1.

Mardi 30 octobre 2018, par Daniel Pareuil // Oiseaux mystère de Daniel

Je ne sais pas bien comment je vais vous présenter ce dernier oiseau mystère, le numéro 100.

Ne pensez pas que je n’ai plus de photos d’autres espèces à vous proposer, que le sujet ne m’intéresse plus…C’est tout simplement que je vieillis… et que maintenant cela représente trop de travail pour moi !

Allez ! Je me secoue un peu et pour commencer, je vous propose une photo…un peu devinette.

Voyez vous-mêmes !

Pigeons ramiers, La Bontat (Gramat) (46), le 29/09/2018, Daniel Pareuil.

Tous deux sont des Pigeons ramiers Columba palumbus. A gauche sur la photo : un adulte reconnaissable à la tache blanche au cou et à l’œil cerclé de blanc. A droite sur la photo : un juvénile, il n’a pas de tache blanche au cou et son œil est sombre.

Et que fait le juvénile ?… Il passe la main dans le dos de l’adulte !

Oui, les termes sont exacts. La « main » correspond bien à cette partie de l’aile du juvénile. Et le « dos » de l’adulte désigne bien la partie caressée par le juvénile.

Mais pourquoi donc ce juvénile passe-t-il la main dans le dos à cet adulte ?

C’est la devinette !!

A vous de chercher ! Réponse en photo à la fin de la présentation de l’oiseau mystère 100-1.

Cette fois, pour l’oiseau mystère 100-1, j’ai choisi trois photos qui concernent une même espèce, et classées « A », « B », « C ».

« A » présente moins de critères d’identification que « B » et « C ». Et sur « B » et « C », il peut y avoir des critères d’identification « trompeurs ». Par exemple, un oiseau qui a marché dans la vase n’a peut-être pas la couleur des pattes attendue.

Commençons par « A ».

Prairies humides entre El Cortalet et la station d’épuration, réserve naturelle des Aiguamolls de l’Empordà (Castello d’Empuries) (Cataluyna) (Espagne), le 22/04/2013, Daniel Pareuil.

L’oiseau mystère 100-1 « A » est de dos ! Mais sachez néanmoins qu’il nous regarde !

Rizière, rizerie des Pradeaux (St Gilles) (30), le 25/04/2005, Daniel Pareuil.

L’oiseau mystère 100-1 « B » se repose ! Il nous cache son bec ! C’est surtout pour limiter les déperditions thermiques qu’il a placé son bec dans les plumes et relevé une patte.

Bords de Loire (Montlivault) (41), le 03/08/2004, Daniel Pareuil.

Cette fois, l’oiseau mystère 100-1 « C » est de face ! Plus facile ?

En me donnant votre réponse, vous me direz, de « A », de « B » ou de « C », laquelle de ces photos vous a permis d’identifier l’oiseau mystère 100-1.

Bonne chance !

Comme prévu, voici la réponse à la devinette du début, les Pigeons ramiers et la main dans le dos…En photo.

Pigeons ramiers, La Bontat (Gramat) (46), le 29/09/2018, Daniel Pareuil.

Le juvénile, tous juste volant, sorti du nid plusieurs jours auparavant, en passant la main dans le dos de l’adulte déclenche son nourrissage par régurgitation de gosier à gosier.

La scène : Le juvénile vient se brancher sur une branche morte d’un gros chêne. Puis, un adulte arrive et se positionne sur une autre branche morte de ce gros chêne. Ils se regardent et le juvénile vient se placer à côté de l’adulte. Commence alors « la main dans le dos » suivi d’une première régurgitation. Il y aura trois « main dans le dos » suivi de régurgitations. A la quatrième « main dans le dos », l’adulte s’envolera, laissant là le juvénile rassasié.

J’ignore si l’adulte est un parent ou s’il a été réquisitionné !

Un dernier petit clin d’œil, pour le plaisir :

La Bontat (Gramat) (46), le 21/09/2018, Daniel Pareuil.

Le Pouillot de Sibérie Phylloscopus collybita tristis était considéré, il y a quelques années, comme une sous-espèce du Pouillot véloce Phylloscopus collybita. Depuis, cette sous-espèce a été élevée au rang d’espèce.

Son identification est complexe et nécessite d’entendre le cri de l’oiseau.

N’ayant pas entendu le cri, je ne peux parler que d’un probable Pouillot de Sibérie, très sympathique par ailleurs.

A bientôt pour la réponse de l’oiseau mystère 100-1 et avec plaisir.

Répondre à cet article