Photo d’oiseau mystère 94-1.

Samedi 30 septembre 2017, par Daniel Pareuil // Oiseaux mystère de Daniel

A nouveau, nous voilà en Brenne, au mois d’août. C’est la période où les ornithos reprennent davantage d’activités, où l’identification des oiseaux devient un peu plus compliquée, mais tellement passionnante.

Etang du Blizon, Brenne (Rosnay) (36), le 31/08/2017, Daniel Pareuil.

Il plonge…Il pêche…il se baigne…Que peut-on imaginer !

Quel drôle d’oiseau ! Vous avez trouvé ? Ou bien, vous pensez que…

Alors n’hésitez plus, faites-le nous savoir : nom d’espèce…âge…sexe… que sais-je ? Tout ce que la photo vous révèle.

A bientôt et avec plaisir.

Répondre à cet article

9 Messages de forum

  • Photo d’oiseau mystère 94-1. 1er octobre 19:19

    Bonjour,
    Suis-je sur la bonne piste ou à côté de la plaque : juvénile limicole en transit ?
    Catherine Michels

    Répondre à ce message

    • Photo d’oiseau mystère 94-1. 1er octobre 22:02

      Bonsoir, je vais essayé d’éclairer votre recherche.

      Il existe des limicoles dont la queue ne dépasse pas les extrémités des ailes. Néanmoins, dans le mouvement de basculement vers l’avant, je pense que nous verrions un peu de la queue de l’oiseau, surtout si celle-ci est barrée. Tels par exemple les Chevaliers sylvain Tringa glareola , culblanc Tringa ochropus

      Il n’est pas facile d’apprécier la taille d’un oiseau sur une photo, sans points de repères marquants.

      L’oiseau mystère 94-1 est plutôt rondouillard, les limicoles ont généralement une silhouette plus élancée.

      Daniel Pareuil.

      Répondre à ce message

      • Alors là, je sèche !
        Je ne trouve pas de canard ressemblant à cet individu et j’exclus les limicoles (c’est vrai que la forme de la queue me posait problème).
        S’agit-il d’un juvénile ?
        Y aurait-il un piège ? Du genre oiseau habituellement pas sur ou près de l’eau mais venant juste prendre un bain ?

        Catherine

        Répondre à ce message

        • Bonsoir Catherine,

          Il faut persévérer ! Dans le monde des oiseaux, il y a les canards, les limicoles… et d’autres.

          La queue de l’oiseau mystère 94-1, sur la photo, semble très courte et elle est intacte (les rectrices ne sont pas tombées à la suite d’une mue par exemple). c’est un indice.

          Il n’y a pas de piège, on reste toujours libre ! J’ai réfléchi à l’éventualité d’un rapace dont les couleurs du plumage seraient proches de celles de l’oiseau mystère 94-1 et qui se baignerait : pas possible car la queue serait visible.

          Un juvénile, en août, est bien sur possible.

          Daniel Pareuil.

          Répondre à ce message

          • Bonjour,

            Pour l’aspect rondouillard et la queue très courte : Marouette
            et pour l’aspect du plumage : juvénile Marouette ponctuée ?
            mais je suis loin d’être sûre !

            Catherine Michels

            Répondre à ce message

            • Bonsoir Catherine Michels,

              Les Rallidés, sauf les Foulques macroule Fulica atra et caronculée Fulica cristata, ont une queue triangulaire souvent relevée, à l’exemple de la Gallinule poule d’eau Gallinula chloropus.
              Si l’oiseau mystère 94-1 était une Marouette ponctuée Porzana porzana, nous verrions la queue sur la photo.
              Le plumage de la Marouette ponctuée ressemble à celui de l’oiseau mystère 94-1. Mais, chez ce dernier, ce sont les petites taches blanches qui ressortent

              Parmi les oiseaux qui ont une queue courte, il y a par exemple : la Spatule blanche Platalea leucorodia.
              Dans cette famille, où, en général, la queue est courte, il y a peut-être l’oiseau mystère 94-1…

              Daniel Pareuil.

              Répondre à ce message

              • Bonjour Daniel,

                Après avoir écarté les canards et avant d’envisager un limicole, j’avais pensé à un juvénile de Bihoreau gris mais je l’avais éliminé, non pas à cause de la queue mais à cause du cou.
                Le plumage, l’aspect rondouillard, la queue très courte collaient bien. Mais tous les livres parlent de cou épais et sur la photo, il semble mince, même si on ne le distingue pas bien.
                De plus, avec le nouvel indice, le Bihoreau (Ardéidé) n’est pas classé dans la même famille que la Spatule (Threskiornithidé).

                Dans le guide ornitho, il ne reste plus que les Ibis. Du coup, je sèche complètement. Ce 94-1 m’aura donné du fil à retordre !

                Pas d’autre contributeur pour poursuivre cette enquête ?

                Dans l’attente de la solution,

                Catherine Michels

                Répondre à ce message

                • Bonjour Catherine,

                  Toutes mes excuses pour le dernier indice erroné. J’ai choisi, très rapidement la Spatule blanche comme exemple, voulant orienter les recherches vers les Ardéidés, sans les nommer.
                  Je devais parler de l’ordre des Ciconiiformes. Dans la version (2010) du "Guide ornitho" que je possède, Ardéidés (Hérons), Ciconiidés (Cigognes), threskiornithidés (Spatules, Ibis) sont regroupés dans l’ordre des Ciconiiformes.

                  Actuellement, l’ordre des Ciconiiformes ne comprend que la famille : Ciconiidae.
                  L’ordre des Pelecaniformes comprend les familles : Threskiornithidae (Spatules, Ibis), Ardeidae (Hérons), Scopidae (Ombrette africaine), Balaenicipitidae (Bec en sabot du Nil), Pelecanidae (Pélicans).

                  Un grand bravo pour les recherches.
                  La réponse va venir, mais effectivement d’autres contributeurs peuvent se manifester !

                  Daniel Pareuil.

                  Répondre à ce message

  • Photo d’oiseau mystère 94-1. 7 octobre 19:08, par M-L Vieille

    Bonsoir,
    Je prends connaissance de l’oiseau-mystère 94-1 un peu tard (!) mais, du coup, je profite des recherches effectuées par Mme Michels et je serais de son avis pour le juvénile de Bihoreau gris.
    En attendant que le mystère soit dévoilé,
    Cordialement
    M-L Vieille

    Répondre à ce message