La sècheresse serait-t-elle bénéfique

Elodées, Potamots, Vallisneria, Renoncule aquatique, Myriophylle à épis...

aux plantes d’eau douce ?

Vendredi 24 juillet 2015, par Jean-Jacques Lacroix // 12. Balades "Nature" dans le Lot.

Soleil, absence de pluie conduisent au déficit en eau de la Dordogne, à sa montée en température et à la diminution du débit favorisant la croissance des plantes vivant dans le lit de la rivière ; à la croissance ? oui, mais pas à l’explosion jamais observée depuis plus de soixante ans ! La raison de cette explosion pourrait résider dans cette brève publiée dans le numéro 71 de juin 2015 de La lettre EAU téléchargeable sur le site de France Nature environnement.

300.000 tonnes, Oups, excusez du peu.

Plan d’eau de Carennac

JPEG - 731.7 ko

On remarquera le chenal central creusé par le passage des canoës, soit autant de boutures pour l’aval.

Couasne sur la Dordogne

JPEG - 1 Mo

On remarquera les chenaux creusés par les ragondins au pâturage.

Répondre à cet article