Vous êtes ici: Accueil * Botanique du Lot. Les plantes du Lot en photos. * Renonculacées > Isopyrum thalictroides , l’Isopyre faux-pigamon .
Renonculacées
Isopyrum thalictroides , l’Isopyre faux-pigamon .
La troisième discrète…
mercredi 29 avril 2009, par Jean-Jacques Lacroix
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

La troisième discrète et hâtive sur trois promises :Adoxa moschatellina puis Corydalis solida)et enfin Isopyrum thalictroides . Le temps passe et la fleur de l’Isopyre faux-pigamon fane très vite ;elle est munie d’un long pétiole qui contribue à lui donner un air (bien réel) de fragilité.

Ses sépales pétaloïdes (pas de pétales) ne durent que quelques jours et cèdent la place à un ou trois follicules ou carpelles aplatis ornés d’une pointe.

Les sépales sont d’un blanc éclatant en sous-bois où elle croît en plaques de quelques mètres carrés dans les îles ou les berges couvertes de la Dordogne.

Les feuilles tri-lobées et tri-dentées au sommet sont munies de bractées ou d’écailles à la base du pétiole bien visibles ci dessous.

Son nom en grec (pyros)évoque le feu ;elle est irritante et toxique comme bien des membres de sa famille.

Elle possède une cousine d’Amérique Isopyrum biternatum qui lui ressemble beaucoup aux tiges plus rouges que notre endémique Européenne thalictroides.

P.-S.

Peut-être bientôt d’autres discrètes à venir mais moins hâtives …
Rubriques
+ artícles de...