Vous êtes ici: Accueil * Oiseaux du Lot Photos d’Oiseau Mystère > Photos réponse 30-2
Photos réponse 30-2
mercredi 4 août 2010, par Daniel Pareuil
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Voilà venu le temps de la réponse.

Merci beaucoup à Jean-Jacques et à Marc pour leur participation.

La photo, si elle ne nous montrait rien de l’oiseau, nous apportait néanmoins quelques indices.

Il s’agissait bien sûr d’un oiseau d’eau capable de plonger.

Si l’étang sur lequel la photo a été prise, est assez vaste, le secteur utilisé par l’oiseau mystère est petit (quelques dizaines de mètre).

Il n’y avait pas d’éclaboussures et nous pouvions éliminer les oiseaux pratiquant le toilettage et même ceux plongeant d’une certaine hauteur.

La liste des oiseaux d’eau plongeant pour se nourrir est longue : Gavidés (Plongeons s.p.), Podicipédidés (Grèbes s.p.), Sulidés (Fous s.p.), Phalacrocoracidés (Cormorans s.p.), canards plongeurs (Fuligules s.p., Garrots s.p….) et beaucoup d’autres comme le Martin pêcheur Alcedo atthis ou le Cincle plongeur Cinclus cinclus.

La pauvreté du département en oiseaux d’eau nicheurs était donc, dans ce cas la bienvenue.

Nicheurs dans le département du Lot, nous trouvons :

Cincle plongeur Cinclus cinclus, Martin pêcheur d’Europe Alcedo atthis, Foulque macroule Fulica atra, Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis et peut-être un Grèbe huppé Podiceps cristatus.

Pour le Grèbe huppé, il existait un couple au Lac de Tolerme, il n’aura pas résisté aux activités nautiques et dérangements. L’inventaire des oiseaux nicheurs de Midi-Pyrénées nous dira, si il y a un autre couple ailleurs.
Le Grèbe huppé utilise des plans d’eau de taille moyenne, et n’est guère nicheur dans le département, ce n’est pas notre oiseau mystère.

Le Martin pêcheur, la Foulque macroule et le Cincle plongeur sont nicheurs dans le Lot.

Il n’y a pas les éclaboussures, qu’aurait provoquer le plongeon du Martin pêcheur. Le Cincle plongeur aime l’eau courante de nos petites rivières, pas les eaux calmes d’un étang de Brenne où a été prise la photo de l’oiseau mystère.

La Foulque macroule plonge assez brutalement et reste peu de temps sous l’eau, elle engendre donc des remous assez importants, pas visibles sur la photo proposée.

Un seul reste en liste, c’est le Grèbe castagneux, qui est donc l’oiseau mystère 30-2.

Etang de la Sous (Chérine) (St Michel-en-Brenne) le 10/05/2010, Daniel Pareuil.

Il a refait surface au bout d’environ 10 à 20 secondes, un peu plus loin.

Un vrai casse-tête pour celui qui veut photographier la remontée.

Il est en plumage nuptial et c’est la couleur de son plumage : couleur châtaigne, qui lui vaut son nom de castagneux.

Au printemps les grèbes font des parades parfois spectaculaires. Le mâle du Castagneux émet en plus un chant assez mélodieux repris par la femelle.

Le nid est flottant, détail important en cas de montée des eaux, et les algues qui le confectionnent sont utilisées pour recouvrir les œufs lorsque l’adulte s’absente du nid (température maintenue et œufs soustraient au regards).

Poste 3 intérieur, Parc du Marquenterre (St-Quentin-en-Tourmont) (80), le 16/06/2005, Daniel Pareuil.

Jean-Jacques le décrit bien, lorsqu’il parle d’un petit oiseau beige du tiers de la grosseur d’une poule d’eau, disparaissant sous l’eau, en faisant très peu de vagues.

Lorsqu’il n’est pas surpris, il plonge en douceur. C’est que lui et tous les membres de cette famille (Podicipédidés) sont capables de gérer l’immersion de leur corps.

Pour se cacher, il peut ne laisser dépasser que sa tête, vous comprendrez au vu de la taille, qu’il passe facilement inaperçu, même dans une petite mare.

Autre particularité, il n’a pas de queue, son derrière est duveteux.

Son adaptation à la plongée est fabuleuse, ce sont les pattes au cul.

Regardez plutôt sur cette photo qui est un très bon oiseau mystère !

Pont Noir (Romieu), étang de Vaccarès, réserve naturelle de Camargue (Stes Maries-de-la-Mer) (13), le 08/04/2004, Daniel Pareuil.

Avez-vous trouvez le nom de cet oiseau qui plonge ?*

L’hiver le plumage du Grèbe castagneux n’est plus couleur châtaigne mais beige.

L’espèce se nourrit d’insectes et larves aquatiques, de quelques crustacés et petits poissons.

Les adultes sont prédatés par la Chouette hulotte Strix aluco, le Hibou grand-duc Bubo bubo, l’Autour des palombes Accipiter gentilis, le Faucon pèlerin Falco peregrinus… les poussins par le Brochet, le Busard des roseaux Circus aeruginosus.

Etang des Essarts, réserve naturelle de Chérine (St Michel-en-Brenne) (36), le 30/06/2005, Daniel Pareuil.

Un coup d’œil vers le haut, c’est plus prudent !

Les petits étant mangés par le Brochet, comme chez les autres grèbes, ils trouvent refuge sur le dos des parents. Pour l’observateur, c’est une image toujours attendrissante.

L’espèce est mal à l’aise à terre, mais de tous les grèbes, c’est la plus vaillante. Le vol est peu pratiqué en période normale, seulement un vol bas au-dessus de l’eau. Mais l’espèce migre de nuit et est capable d’effectuer de grandes distances. Le décollage du fait de ses petites ailes est une difficulté et il doit courir sur l’eau pour y réussir.

L’hiver, les grèbes castagneux se regroupent sur de grands plans d’eau et j’ai eu la chance d’observer un groupe, quittant la terre, se mettant à l’eau et plongeant simultanément. Probablement une technique de pêche en groupe.

Si dans notre région, nous pouvons observer, le Grèbe castagneux et le Grèbe huppé (surtout en hiver), dans le nord de la France, en période hivernale, il est possible d’observer cinq espèces de grèbes :

Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis, nicheur en France.

Grèbe à cou noir Podiceps nigricollis, nicheur en France.

Grèbe esclavon Podiceps auritus, nicheur au Nord de l’Europe.

Grèbe Jougris Podiceps grisegena, nicheur en France.

Grèbe Huppé Podiceps cristatus, nicheur en France.

Une dernière photo, attestant de la présence de ce petit grèbe dans le département du Lot.

Moulin de Caugnaguet (Calès) (46), le 17/07/2004, Daniel Pareuil.

C’est un très bon endroit pour l’observer, mais aussi le Cincle plongeur Cinclus cinclus, le Martin-pêcheur d’Europe Alcedo atthis, les Bergeronnettes des ruisseaux et grise Motacilla cinerea et Motacilla alba

* ? : il s’agit d’un Grèbe à cou noir Podiceps nigricollis.

Rubriques
+ artícles de...